L'importance du sommeil

Publié le vendredi, 01 mai 2015 dans : Apprenants en santé

L'importance du sommeil

Adopter de saines habitudes de vie, c’est essentiel pour les enfants et les adolescents. Un mode de vie sain est directement lié à leur bien-être,  à leur estime de soi, à leur épanouissement personnel et social, à leur santé… Bref, à leur développement global. Tous ces éléments sont également liés à leur réussite scolaire.
Des intervenants des secteurs de l’éducation, de la santé et du mieux-être se sont alliés avec des élèves du District scolaire francophone du Nord-Ouest. Ensemble, ils ont créé de courtes vidéos et des fiches informatives afin de promouvoir de saines habitudes de vie.
Aujourd’hui, nous vous présentons leurs conseils et informations concernant l’importance du sommeil.

On passe environ un tiers de notre vie à dormir. Le sommeil permet de se remettre de la fatigue de la journée et de faire le plein d’énergie pour la journée suivante. Le corps a besoin de se reposer pour bien fonctionner. Il permet aussi de mémoriser ce que l’on apprend et favorise donc les apprentissages. De plus, c’est pendant le sommeil qu’on « grandit », que l’hormone de croissance intervient, ce qui est nécessaire à la croissance des enfants, aide à la cicatrisation et permet de réparer les tissus. C’est aussi en dormant qu’on fabrique les anticorps.

Le sommeil aide à nourrir le cerveau et l’organisme. Les adolescents ont besoin de plus de sommeil parce que leur corps et leur esprit traversent une période de croissance rapide.

Les changements physiologiques dans les habitudes et les besoins de sommeil à l’adolescence :
•Les habitudes de sommeil des adolescents sont bien différentes de celles des adultes ou des enfants.
•La plupart des adolescents ont besoin de 9 à 10 heures de sommeil par nuit.
•Vers l'âge de 12 ans, le cycle de sommeil des adolescents se modifie en raison d'importants changements hormonaux. Un changement brusque dans le cycle hormonal fait que les jeunes s'endorment tardivement, quand la sécrétion de mélatonine atteint un seuil maximum, et ouvrent l'oeil naturellement entre 9 et 10 heures, quand le taux de cortisol, l'hormone du stress qui induit le réveil, amorce sa remontée. Les adolescents ont donc une tendance naturelle (physiologique) aux levers plus tardifs. 
•Chez les adolescents, il y a une augmentation d’épisodes de somnolence le jour, même si les heures de sommeil sont optimales.

Les changements comportementaux et psychosociaux dans les habitudes et les besoins de sommeil à l’adolescence :
•De nombreux adolescents ont un manque chronique de sommeil, surtout durant la semaine. Ils connaissent mal leur sommeil et souvent, le négligent. Dormir n'est pas une priorité pour eux et ils ont tendance à faire ce qui leur plaît plutôt que d’écouter leurs besoins. Ils sont donc souvent en privation de sommeil.
•Les adolescents ont des heures de sommeil irrégulières. Avec leur emploi du temps chargé, les jeunes dorment moins durant la semaine. Leurs besoins en sommeil restant néanmoins encore élevés, ils compensent habituellement en dormant plus longtemps la fin de semaine, mais cette compensation est insuffisante.

Que risque-t-on si on dort mal ou pas assez?
Les conséquences d’un manque de sommeil sont nombreuses et prennent souvent des aspects variés :
•Fatigue, perte d'énergie, difficulté à se concentrer;
•Nervosité, irritabilité, symptômes de dépression, changements et/ou sautes d’humeur;
•Difficultés d'adaptation, réactions lentes et inadaptées. Risque d’accidents;
•Diminution de la performance et des capacités d'apprentissage et de mémorisation;
•Épisodes d'hyperactivité : agitation, instabilité, énervement;
•Malaises divers : étourdissements, spasmes musculaires;
•Risque d'endormissement inattendu et incontrôlé.
•Le manque de sommeil chez les adolescents peut avoir des conséquences sur leur performance scolaire et leur comportement.

Vidéos
Capsule 1 : http://youtu.be/mUmFwQdBrEk
Capsule 2 : http://youtu.be/Dh3FK-2gAlc

Pour plus d’informations
http://www.adosante.org/docs/SommeilChezLesAdolescents_Nov2008.pdf