Le CÉD rend hommage à Justine Pelletier

Publié le mercredi, 13 avril 2016 dans : Honneurs et Mérites

Le CÉD rend hommage à Justine Pelletier

Justine Pelletier, en compagnie de la vice-présidente et du président du CÉD, Madame Martine Michaud et Monsieur Richard Landry.

Le Conseil d’éducation de district (CÉD) du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO) a attribué un prix Honneurs et Mérites à Justine Pelletier, élève de 12e année de la polyvalente Thomas-Albert (PTA) de Grand-Sault.

Justine est l’une des trois gagnantes du concours provincial d’écriture organisé dans le cadre de la Semaine provinciale de la fierté française (SPFF) 2016.

Ce concours était orchestré par l’Université de Moncton, en collaboration avec le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. Les participants devaient rédiger un texte de réflexion, en réponse à la question suivante : « De quelles manières, par mes actions, mon cœur bat-il en français, aujourd’hui et à jamais? ».

Justine est une jeune femme qui a à cœur la promotion de la langue et la culture francophones. À cet effet, elle est très engagée auprès de ses pairs depuis le début de ses études secondaires. Elle a notamment créé un comité d’identité culturelle à son école. L’an dernier, elle a participé au Forum national des jeunes ambassadeurs, organisé par Le français pour l’avenir. De plus, elle est aujourd’hui la représentante de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick au sein du conseil des élèves de la PTA.

Dans son texte primé, elle affirme que ce qui la passionne, c’est de pouvoir vivre chaque moment dans une langue riche et pleine d’éclat, le français. « Mon cœur bat en français, et c’est l’amour pour la langue de Molière qui continuera d’élargir mes horizons », écrit-elle, pour conclure sa réflexion.

Le texte de Justine lui a valu une bourse de 1000 $. La jeune femme a été honorée lors de la cérémonie de reconnaissance de la SPFF, qui a eu lieu à la polyvalente Roland-Pépin, à Campbellton.

Justine a également été honorée lors de la réunion publique du mois d’avril du CÉD, mardi soir. « Nous sommes très heureux de te rendre hommage à notre tour. Tu es une formidable ambassadrice de la francophonie. Et tu fais rayonner notre district et notre beau coin de pays de façon remarquable. Nous t’en remercions », a dit le président du CÉD, Monsieur Richard Landry, en lui remettant son prix.

Par son programme Honneurs et Mérites, le CÉD rend hommage à des élèves et à des membres du personnel qui font rayonner le DSFNO. Les lauréats reçoivent un certificat de mérite et un chèque cadeau.

Voici le texte gagnant, signé Justine Pelletier :

Ma langue, un brasier qui m’anime

Depuis un très jeune âge, la langue française prend une place importante dans ma vie. Ayant grandi auprès de gens pour qui leur conversation est une valeur soutenue, je me vois aujourd’hui en train de suivre leurs traces. Que ce soit en m’impliquant au sein de mon école, en participant à des forums nationaux ou même en planifiant mes études postsecondaires, l’amour du français guidera mes pas tous les jours.

Pour débuter, mon intérêt pour ma langue et ma culture s’est surtout développé au début du secondaire. Cependant, je ne savais pas quoi en faire. Mon école n’avait pas de comité où je pouvais pratiquer et partager ma passion! J’ai alors créé un comité d’identité culturelle. Au départ, le but du comité était de divertir les élèves durant la Semaine provinciale de la fierté française (SPFF). Maintenant, ce comité est en charge du journal étudiant et d’un spectacle de talents. Grâce à ce comité, j’ai réalisé l’importance de s’impliquer et j’ai pu exprimer qui j’étais réellement.

Dans le même ordre d’idées, l’an dernier, j’ai été sélectionnée pour participer au Forum national des jeunes ambassadeurs, organisé par un organisme nommé Le français pour l’avenir. Durant cette semaine enrichissante, nous avons eu la chance de discuter de l’importance du bilinguisme au Canada ainsi que des enjeux à l’égard de la langue française. À la fin du forum, chaque ambassadeur devait trouver quelques façons de promouvoir la langue française et de s’engager à les réaliser.

Aujourd’hui, je suis la représentante de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB) au sein du conseil des élèves. Ce poste m’a permis de participer à plusieurs événements jeunesse et de m’épanouir en français. Je trouve que la FJFNB a une approche idéale pour promouvoir la langue et la culture auprès des jeunes.

Pour conclure, j’ai vite réalisé qu’il fallait faire ce que l’on aime dans la vie. Moi, ce qui me passionne, c’est pouvoir vivre chaque moment dans une langue riche et pleine d’éclat, le français. Mon cœur bat en français, et c’est mon amour pour la langue de Molière qui continuera d’élargir mes horizons.