Prévention des comportements violents ou menaçants

Le DSFNO s’allie avec des partenaires communautaires-clés

Publié le mardi, 15 décembre 2020 dans : Actualité, Communiqués

Le DSFNO s’allie avec des partenaires communautaires-clés

Edmundston — Le District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO) s’est allié avec des partenaires communautaires-clés pour l’épauler dans ses efforts visant à identifier et à aider les élèves qui présentent ― ou qui sont à risque de présenter ― des comportements violents ou menaçants.

Depuis plus de 10 ans, le DSFNO fait suivre une formation du Centre nord-américain d’évaluation de la menace et d’intervention en cas de traumatisme à ses directions et ses directions adjointes d’écoles, de même qu’à de nombreux intervenants scolaires.

En résumé, cette formation outille le personnel scolaire afin qu’il puisse identifier les indicateurs laissant supposer qu’un élève chemine vers la voie de violence envers lui-même ou envers d’autres personnes de son entourage.

Cette formation outille également le personnel scolaire pour qu’il puisse :
• Réduire le niveau de risque.
• Prévenir des blessures potentielles.
• Appuyer l’élève concerné dans une démarche d’aide qui adresse à la fois les comportements à risque et les facteurs qui contribuent aux comportements à risque.
• Collaborer avec tous les partis impliqués afin d’assurer une meilleure réhabilitation de l’élève concerné.

Le partenariat communautaire initié par le DSFNO vise à élargir son cercle d’intervenants sur lesquels compter dans ses démarches en matière d’évaluation de la menace et du risque de violence auprès de ses élèves.

Les partenaires se sont d’ailleurs engagés à unir leurs efforts et leurs compétences pour identifier et aider les élèves qui présentent ou qui sont à risque de présenter des comportements violents ou menaçants. Ils recevront aussi la formation et le perfectionnement professionnel nécessaires à cet effet.

Ces partenaires communautaires avec qui s’est allié le DSFNO sont :
• La Première Nation malécite du Madawaska
• Le ministère du Développement social
• Le ministère de la Sécurité publique
• Le Centre de traitement des dépendances
• Les équipes Enfants-Jeunes de la région d’Edmundston
• Les équipes Enfants-Jeunes des régions de Grand-Sault et de Kedgwick
• La police de la Ville de Grand-Sault
• La Force policière d’Edmundston
• L’Escale MadaVic

Le modèle du Centre nord-américain d’évaluation de la menace et d’intervention en cas de traumatisme est d’ailleurs basé sur une approche communautaire. « Les chances de succès augmentent lorsque plusieurs partenaires de différents domaines s’allient pour aider un individu », explique le coordonnateur de l’évaluation de la menace et du risque de la violence du DSFNO, Eric Marquis.

Fait à souligner, au cours des deux dernières années seulement, ce sont plus de 150 personnes qui ont suivi la formation en évaluation de la menace et du risque de violence offerte par le DSFNO.

Parmi ceux-ci, outre des membres du personnel du DSFNO, se trouvent des représentants de divers ministères et d’organisations œuvrant en collaboration avec le milieu scolaire. De la formation additionnelle est prévue prochainement.

Une belle réussite dont se réjouit le directeur général du DSFNO, Luc Caron. « Je suis plus que fier du travail accompli par les professionnels de notre district qui offrent la formation en matière d’évaluation de la menace et du risque de la violence à leurs pairs, mais aussi à nos partenaires-clés. Je salue d’ailleurs nos employés et nos collaborateurs communautaires qui s’unissent pour aider nos jeunes qui traversent parfois des moments difficiles. Et qui travaillent ensemble pour que nos milieux d’apprentissages, de travail et de vie soient sains et sécuritaires », conclut-il.