Le programme de livre-courrier du DSFNO plus populaire que jamais: 388 jeunes élèves bouquinent cet été!

Publié le vendredi, 28 juin 2013 dans : Actualité, Communiqués

Le programme de livre-courrier du DSFNO plus populaire que jamais: 388 jeunes élèves bouquinent cet été!

Monsieur Nelson Magoon, bénévole, et Xavier Ouellette, élève de la 1re année de l’école Carrefour de la Jeunesse d’Edmundston, ont pris plaisir à faire connaissance autour d’un livre lors du lancement du programme, au début du mois. Monsieur Magoon est mentor en informatique et en sciences humaines au DSFNO.

Edmundston — « Un livre-courrier pour bouquiner cet été », le programme estival de lecture du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), est plus populaire que jamais. Ils sont actuellement 388 élèves à y prendre part, soit cinq fois plus qu’au lancement de l’initiative, en 2010.

L’intérêt des bénévoles a suivi la même tendance. Les membres de la communauté impliqués au sein du programme sont cinq fois plus nombreux. Durant la présente belle saison, 254 adultes correspondent avec les enfants, qui sont des élèves de la maternelle à la troisième année.

Le principe de ce programme est le suivant : chaque enfant participant est jumelé à un adulte bénévole. Toutes les deux semaines, celui-ci est responsable de faire parvenir au jeune lecteur un livre, accompagné d’un message écrit sur une carte postale affranchie. De son côté, l’élève doit résumer l’histoire qu’il a lue et la commenter, avant de renvoyer la carte à son expéditeur. Au cours de l’été, cette expérience est renouvelée sept fois.

Ainsi, si chacun respecte son engagement, ce sont 2 716 livres qui seront échangés et lus cet été, comparativement à 546 en 2010.

« Un livre-courrier pour bouquiner cet été » est un projet unique au DSFNO. Il a été conçu par une agente pédagogique, madame Marie-Josée Long. En fil de ses recherches, celle-ci a pris connaissance d’études démontrant que les élèves qui ne lisent pas durant leurs vacances perdent l’équivalent de deux à trois mois de leurs acquis en littératie. « Par contre, les enfants qui consacrent du temps à la lecture pendant les vacances estivales gagnent environ un mois d’apprentissages », a-t-elle spécifié.

Le directeur général du DSFNO, monsieur Bertrand Beaulieu, s’est dit heureux de constater l’engouement que suscite cette initiative. D’autant plus que le développement des compétences liées à la littératie constitue l’une des trois priorités établies par le district pour 2013-2016.

Selon monsieur Beaulieu, la force du programme réside dans l’étroite collaboration entre l’école, la famille et la communauté. « Tous les partenaires jouent un rôle important dans cette aventure. Les enseignants sélectionnent des livres destinés à chacun des élèves participants, en tenant compte de leurs forces, de leurs défis et de leurs intérêts. Les parents accompagnent leurs enfants tout au long du processus, en lisant avec eux ou en supervisant leurs lectures. Ils écrivent aussi des commentaires sur la carte postale. Les bénévoles, eux, sont des sources de motivation et d’inspiration. Leur contribution a une valeur inestimable », a-t-il fait valoir.

« Un livre-courrier pour bouquiner cet été » est financé par le DSFNO. Cette année, l’organisation peut compter sur un commanditaire majeur : la Société d’inclusion économique et sociale du Nouveau-Brunswick, à travers le Réseau d’inclusion communautaire du Nord-Ouest (RICNO), a investi 15 000 $.

Quelques faits saillants
• « Un livre-courrier pour bouquiner cet été » est né sous la forme d’un projet pilote, mené auprès des élèves de la 2e année de l’école Écho-Jeunesse de Kedgwick, en 2009.

• En 2010, le programme a été lancé officiellement à l’échelle du DSFNO. Dès lors, les 15 écoles primaires du district ont été invitées à prendre part au programme. Cette année-là, cinq d’entre elles se sont inscrites. En 2011, elles étaient sept et en 2012, elles étaient 11. En 2013, elles sont 13.

• En 2010, le programme s’adressait uniquement aux élèves de la deuxième année. En 2011, il a également été proposé aux élèves de la 3e année. En 2013, pour la première fois, les enfants de la maternelle et de la 1re année peuvent y participer.

• En 2010, 78 élèves ont pris part au programme. Ils étaient encadrés par 49 bénévoles.

• En 2011, 133 élèves étaient de la partie. Ils ont pu compter sur l’appui de 97 bénévoles.

• En 2012, le programme a continué à faire boule de neige. Ils étaient 199 élèves à s’être inscrits. Ils ont été encadrés par 146 bénévoles.

• Les bénévoles sont des gens de la communauté, provenant de différents milieux. Ce sont, entre autres, des enseignants à la retraite, des employés du DSFNO, des pompiers, des policiers et des joueurs de hockey.

• Élèves, parents et bénévoles se rencontrent à deux occasions : lors du lancement du programme, en juin, de même qu’à la fête de clôture organisée en septembre. 

• La littératie se définit comme étant la capacité de comprendre, d’interpréter, d’évaluer et d’utiliser à bon escient l’information retrouvée dans divers messages, à l’écrit comme à l’oral, pour communiquer et interagir efficacement en société. (Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, 2012)