Les activités parascolaires : Quand est-ce trop?

Publié le vendredi, 18 décembre 2015 dans : Capsule santé, Apprenants en santé

Les activités parascolaires : Quand est-ce trop?

Les activités parascolaires jouent un rôle important en aidant les enfants à développer leurs aptitudes et leurs habiletés par le biais du sport et des arts. Pour les enfants qui ont des difficultés à l’école, ces activités peuvent aussi leur permettre de développer leur estime de soi.

Les activités récréatives peuvent aider les enfants à acquérir des aptitudes sociales en plus de les exposer à de nouvelles situations où l’autorité, la structure, les règles, le jeu d’équipe et l’interaction de groupe sont utilisés pour atteindre différents objectifs à l’extérieur du milieu scolaire.

Pour vous aider à déterminer quelles activités parascolaires conviennent le mieux à un enfant, voici  quelques conseils:

•Bien choisir et être sélectif. La meilleure manière de déterminer quelle activité fera le bonheur de votre enfant est de baser votre choix sur les préférences et les aptitudes de l’enfant.

•Savoir combien de temps il faut consacrer à l’activité. Il est important que les activités parascolaires s’intègrent bien à la routine de l’enfant et de la famille, et non l’inverse. Il est aussi important de respecter l’heure du coucher de l’enfant pour s’assurer qu’il a suffisamment d’heures de sommeil.

•Ne pas négliger l’importance de la détente. Chaque enfant devrait avoir du temps pour lui, du temps pour relaxer et laisser aller son imagination.

•Trouver l’équilibre. Réservez du temps pour la famille et essayez de trouver un équilibre pour les activités des enfants et les vôtres.

•Être organisé. Faites un calendrier des activités pour que tout le monde puisse demeurer informé. Et si vous trouvez une journée libre au calendrier, n’y touchez surtout pas!

•Suivre l’inspiration du moment. Parfois, il est plus important de profiter d’une belle journée en famille que de participer encore à une autre activité.  Si votre enfant montre un désintérêt pour une activité, envisagez une autre option. Après tout, le but devrait être de s’amuser!

•Savoir quand dire non.Si votre enfant a déjà beaucoup d'activités, mais qu'il tient vraiment à en ajouter une autre, discutez avec lui pour identifier la ou les activités à éliminer pour faire de la place pour la nouvelle.

Ma santé… J’y participe!

(Par nos partenaires de la Santé publique du Réseau de santé Vitalité, zone 4)