Programme estival de lecture du DSFNO

Plus de 18 800 bouquins ont été lus!

Publié le mercredi, 08 novembre 2017 dans : Actualité

Plus de 18 800 bouquins ont été lus!

Pour la première fois, à l’été 2017, le programme a ouvert ses portes à des élèves du secondaire qui souhaitaient améliorer leurs compétences en littératie. Sur la photo, des lecteurs et des élèves bénévoles de la CDJ.

Edmundston — Depuis le lancement officiel du programme estival de lecture du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), en 2010, plus de 18 800 bouquins ont été lus par les élèves participants.

En moyenne, depuis les balbutiements du programme, ce sont 335 élèves par année qui ont rempli leur engagement de lire sept livres au cours de l’été. Les vacances 2017 auront été les plus fructueuses, alors que près de 550 jeunes ont lu plus de 3 830 bouquins.

Des statistiques qui réjouissent l’agente pédagogique à l’origine de cette initiative, Madame Marie-Josée Long. « Ce sont des données dont la valeur est inestimable, car chaque livre lu durant les vacances permet de bonifier les apprentissages des jeunes. Quand ils ne lisent pas au cours de cette période, c’est l’effet contraire qui se produit, c’est-à-dire qu’ils perdent l’équivalent de deux à trois mois d’acquis en littératie », explique-t-elle.

Le programme, appelé Un livre-courrier pour bouquiner cet été, a commencé lentement mais sûrement. Il a d’abord été réservé pour les élèves en 2e année. En 2011, il a aussi été proposé aux élèves de 3e année. En 2013, il est également devenu accessible aux enfants de la maternelle et de la 1re année. Et pour la première fois, à l’été 2017, il a ouvert ses portes à des élèves du secondaire qui souhaitaient améliorer leurs compétences en littératie.

Le volet au secondaire a été abordé sous forme de projet pilote. « Nous avons commencé par offrir le programme à deux écoles, soit à la polyvalente Thomas-Albert de Grand-Sault et à la Cité des Jeunes A.-M.-Sormany (CDJ) d’Edmundston. La rétroaction a tellement été positive que nous prévoyons le proposer à nos autres écoles secondaires dès l’an prochain », précise Madame Long.

Le succès du programme repose en grande partie sur les solides liens entre la famille, l’école et la communauté du DSFNO. Seulement en 2017, Madame Long estime qu’environ 960 personnes ont investi temps et énergie pour les jeunes lecteurs. Un record pour le programme. « Nous avons recensé plus de 350 bénévoles, du jamais vu! Il faut aussi compter tous les membres du personnel scolaire et tous les parents qui ont apporté leur précieuse contribution », mentionne-t-elle.

Fonctionnement
Chaque lecteur participant est d’abord jumelé à un bénévole de son école ou de sa communauté. Le plus souvent, les bénévoles sont des adultes, mais certains élèves doués en lecture jouent également ce rôle.

Toutes les deux semaines, chaque bénévole est responsable de faire parvenir un livre à son partenaire apprenant en lecture, accompagné d’un petit mot inscrit sur une carte postale affranchie. De son côté, l’élève doit résumer l’histoire qu’il a lue et la commenter sur la carte postale, avant de la retourner à son expéditeur. S’il ne sait pas encore écrire, celui-ci peut s’exprimer en faisant un dessin. Cette expérience est renouvelée sept fois durant les vacances.

Les parents accompagnent leurs enfants tout au long du processus. Ils s’assurent notamment que ceux-ci comprennent ce qu’ils ont lu en posant des questions et en discutant de l’histoire avec eux. Ils commentent aussi leur expérience sur les cartes postales.

Ce sont les enseignants des élèves participants qui sélectionnent au préalable les livres qui leur sont destinés. Ils tiennent compte des forces, des défis et des intérêts de chacun. Les écoles organisent également des fêtes pour souligner le lancement et la clôture du programme.

Entraide et amitié
À la CDJ, ce sont six élèves du secondaire qui ont pris part au programme cet été, soit trois lecteurs et trois bénévoles. Chacun, à sa façon, a beaucoup cheminé. Les lecteurs disent avoir gagné en confiance grâce aux progrès réalisés. Les bénévoles mentionnent s’être sentis valorisés parce qu’ils aidaient des camarades. Et surtout, visiblement, l’amitié a nourri le petit groupe, qui s’est récemment réuni à la bibliothèque de l’école pour raconter son expérience et participer à une session de photos.

Plus de 18 800 bouquins ont été lus!

L’amitié a nourri le petit groupe de participants de la CDJ, qui s’est récemment réuni à la bibliothèque de son école pour raconter son expérience et participer à une session de photos. De gauche à droite : Cédrik Dufour, 11e année (lecteur); Dominic Michaud, 11e année (élève bénévole); Sophie Martin, 12e année (élève bénévole); Joanie Dionne, 12e année (lectrice); Alex Harquail, 12e année (lecteur); et Jolaine Lang, 12e année (élève bénévole).

Plus de 18 800 bouquins ont été lus!
Plus de 18 800 bouquins ont été lus!

Les élèves participants de l’école Régionale Saint-Basile, fiers de leurs accomplissements!

Plus de 18 800 bouquins ont été lus!