Une nouvelle présidente et une nouvelle vice-présidente pour le CÉD

Publié le mardi, 11 septembre 2018 dans : Actualité, Communiqués

Une nouvelle présidente et une nouvelle vice-présidente pour le CÉD

La nouvelle présidente et la nouvelle vice-présidente du CÉD, Francine Cyr (à gauche) et Hélène Laplante.

Edmundston — L’année scolaire 2018-2019 débute avec d’importants changements à la table du Conseil d’éducation de district (CÉD) du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO). Francine Cyr est désormais présidente, tandis qu'Hélène Laplante est vice-présidente.

Madame Cyr et Madame Laplante ont été choisies par leurs collègues pour endosser leurs nouvelles fonctions, après la démission de Richard Landry.

Monsieur Landry effectuait son troisième mandat consécutif de quatre ans comme conseiller. Il représentait le sous-district 1 (École communautaire Ernest-Lang et Centre d’Apprentissage du Haut-Madawaska). Il était président depuis 2012. Durant la période estivale, il a dû prendre la difficile décision de se retirer du CÉD, pour des raisons de santé.

Le directeur général du DSFNO, Luc Caron, de même que les membres du CÉD s’entendent pour dire que monsieur Landry a marqué la destinée du district par son remarquable dévouement et son extraordinaire engagement.

Monsieur Caron est persuadé que Francine Cyr et Hélène Laplante sauront s’inspirer des réalisations de leur ancien président pour relever avec brio les nouveaux défis qui les attendent. « Une chose est certaine, ils pourront compter sur mon appui et sur celui de toute mon équipe », affirme-t-il.

Madame Cyr est la représentante du sous-district 3 (école Régionale Saint-Basile, école Saint-Jacques et École communautaire Saint-Joseph). Elle effectue un second mandat consécutif de quatre ans. Elle était vice-présidente depuis 2016.

Madame Laplante effectue un premier mandat de quatre ans. Elle est la représentante du sous-district 5 (école Mgr-Martin et polyvalente Alexandre-J.-Savoie).

Le CÉD est maintenant à la recherche d’un nouveau conseiller pour représenter le sous-district 1 jusqu’en 2020.

Les conseils d’éducation de district sont reformés aux quatre ans. Normalement, un représentant par sous-district est élu par la population, en même temps que les élections municipales générales. Le dernier scrutin a eu lieu en 2016.

Priorités pour 2018-2019
Au cours des prochains mois, le CÉD verra à la continuité de la réalisation du plan stratégique triennal 2017-2020 du DSFNO, intitulé VISION 2020.

Le CÉD est particulièrement fier de ce plan, parce qu’il marque un tournant important pour le DSFNO. « Il n’y a pas si longtemps, quand nous parlions du succès des jeunes, nous faisions référence aux résultats qu’ils obtenaient aux évaluations des matières scolaires traditionnelles. C’est toujours important. Mais ce qui a changé, et ce qui est clairement établi dans le plan VISION 2020, c’est que désormais, le développement de compétences et d’habiletés sur les plans physique, intellectuel, affectif, social et moral compte tout autant », explique Madame Cyr.

« Ce qui est aussi formidable avec ce plan, c’est qu’il engage le DSFNO à mesurer et à orienter les progrès des élèves dans toutes les sphères de leur développement, sans oublier les enfants d’âge préscolaire. C’est aussi un formidable outil de reddition de comptes », ajoute-t-elle.

Le CÉD s’assurera aussi de l’avancement de plusieurs dossiers d’améliorations d’infrastructures scolaires, dont les projets majeurs déjà en cours à l’école Marie-Gaétane de Kedgwick et à la Cité des Jeunes A.-M.-Sormany d'Edmundston.

Bien sûr, il continuera à voir à la saine gestion des finances du DSFNO et à entretenir la synergie avec les communautés qu’il représente.

Pour en savoir plus sur le rôle du CÉD, ou encore pour consulter le calendrier de ses réunions publiques mensuelles, visitez le site Web du DSFNO (www.dsfno.ca).